Université de Liège Réseau des Bibliothèques

BICTEL/e - ULg
Serveur institutionnel des thèses de doctorat



Nouvelles thèses
dans BICTEL/e - ULg
  • André, Cédric - Audiovisual spatial congruence, and applications to 3D sound and stereoscopic video.
  • Mabille, Georges - Analyse de la variabilité naturelle du climat : application à l’aide des ondelettes
  • Stephany, Antoine - Contribution à l'étude numérique de la lubrification en régime mixte en laminage à froid.
Présentation Recherche thèse Dépôt thèse Accès
gestionnaires
 
Page de résumé pour ULgetd-01192010-101646

Auteur : Dumont, Jonathan
E-mail de l'auteur : Jonathan.Dumont@ulg.ac.be
URN : ULgetd-01192010-101646
Langue : Français/French
Titre : Lilia florent : l’imaginaire politique et social à la cour de France durant les premières Guerres d’Italie (1494-1525)
Intitulé du diplôme : Doctorat en histoire , art et archéologie
Département : Philo & Lettres - Département des sciences historiques
Jury :
Nom : Titre :
Allart, Dominique Membre du jury/Committee Member
Cauchies, Jean-Marie Membre du jury/Committee Member
Devaux, Jean Membre du jury/Committee Member
Vissière, Laurent Membre du jury/Committee Member
Bierlaire, Franz Président du jury/Committee Chair
Marchandisse, Alain Promoteur/Director
Mots-clés :
  • ternary system/système ternaire
  • Italian Wars/Guerres d''Italie
  • historiography/historiographie
  • politics/politique
  • imaginary/imaginaire
Date de soutenance : 2010-02-18
Type d'accès : Public/Internet
Résumé :

Ces dernières années, l’historiographie des premières Guerres d’Italie (1494-1525) s’est considérablement enrichie notamment grâce aux études de D. Le Fur, N. Hochner, A.-M. Lecoq et R. W. Scheller. Croisant délibérément des sources variées (littéraires, politiques et iconographiques) ainsi que les méthodes (celle de l’historien des textes et celle de l’historien d’art), leurs travaux se sont attachés à définir les différents aspects du pouvoir royal et la manière dont celui-ci se met en scène tout spécialement sous les règnes de Charles VIII, de Louis XII et de François Ier. Force est donc de constater que la figure du roi de France domine l’historiographie récente des premières Guerres d’Italie.

Pourtant, à chaque fois que les souverains des fleurs de lys sont mis en scène, ils n’occupent pas seuls le discours politique. D’autres personnages, la France et les Français, apparaissent à côté d’eux. Le premier est dépeint, selon une tradition établie, comme un espace bénéficiant de qualités exceptionnelles. Lesdites qualités conditionnent la nature du deuxième personnage – les Français –, lequel s’intègre dès lors à un portrait de la nation.

Durant les Guerres d’Italie, ce discours sur la France et les Français ne sert pas uniquement à décrire le royaume lui-même. Il permet avant tout aux artisans de la propagande royale d’élaborer une pensée légitimant la conquête de l’Italie et permettant d’y imposer une nouvelle culture politique et sociale d’inspiration française. Cet amalgame d’images à propos de l’Italie française ou Franco-Italia traverse l’ensemble de la période, croisant parfois la figure royale, mais s’en éloignant aussi très souvent.

L’étude d’une telle idéologie révèle enfin un intérêt supplémentaire. Au cours des premières décennies du XVIe siècle, la France connaît un véritable bouleversement de son modèle d’organisation sociale traditionnel. Nous voulons parler des trois ordres du féodalisme (oratores, bellatores et laboratores). Certes, dans la réalité quotidienne, le système ternaire ne reflète plus, depuis des siècles, la complexité des relations politiques et sociales. Par contre, la remise en cause de ce modèle au sein de la pensée politique curiale, en somme dans la culture de l’élite, est une donnée relativement nouvelle en ce début de XVIe siècle. Ainsi, le discours sur l’Italie française sert de champ d’expérimentation aux théoriciens du politique, aux polémistes ainsi qu’aux chroniqueurs et même aux poètes, leur permettant de redéfinir les contours d’un schéma ternaire qui, dans sa forme traditionnelle, leur apparaît désuet.

On l’aura compris : notre thèse s’oriente donc vers l’étude, non d’un seul mode de pensée, mais plutôt d’une pluralité de concepts et d’opinions ayant comme dénominateur commun la redéfinition des contours de l’Italie et également de la France. Il s’agira de comprendre la manière dont les auteurs de la cour de France regardent la Péninsule et ses habitants et comment, de cette expérience de l’altérité, ils en arrivent à pratiquer un retour sur eux-mêmes et à relire leur propre mode d’organisation sociale, autrement dit, les cadres théoriques de leur existence. Cette histoire des lys qui s’évertuent à fleurir dans les champs d’une Italie pourtant bien décidée à les faucher sera l’occasion d’entrevoir sous un angle neuf cette période de bouleversements et d’inquiétudes que sont les premières Guerres d’Italie.

Autre version :
Fichiers :
Nom du fichier Taille Temps de chargement évalué (HH:MI:SS)
Modem 56K ADSL
[Public/Internet] 0_Resume.pdf 12.41 Kb 00:00:01 < 00:00:01
[Public/Internet] 1_Tabledesmatieres.pdf 19.30 Kb 00:00:02 < 00:00:01
[Public/Internet] 2_Introductiongenerale.pdf 158.45 Kb 00:00:22 < 00:00:01
[Public/Internet] 3_Conclusionsgenerales.pdf 35.36 Kb 00:00:05 < 00:00:01

Bien que le maximum ait été fait pour que les droits des ayants-droits soient respectés, si un de ceux-ci constatait qu'une oeuvre sur laquelle il a des droits a été utilisée dans BICTEL/e ULg sans son autorisation explicite, il est invité à prendre contact le plus rapidement possible avec la Direction du Réseau des Bibliothèques.


Parcourir BICTEL/e par Auteur|Département | Rechercher dans BICTEL/e


© Réseau des Bibliothèques de l'ULg, Grande traverse, 12 B37 4000 LIEGE