Université de Liège Réseau des Bibliothèques

BICTEL/e - ULg
Serveur institutionnel des thèses de doctorat



Nouvelles thèses
dans BICTEL/e - ULg
  • Ait Kaki, Asma - Recherche de nouvelles potentialités de bactéries du genre Bacillus pour l’agriculture et l’agroalimentaire
  • Dubois, Charline - Quels agritourismes pour les campagnes périurbaines ? Les cas de la Wallonie et du Grand-Duché de Luxembourg
  • Nibirantiza, Aboubacar - Sur les quantifications équivariantes en supergéométrie de contact
Présentation Recherche thèse Dépôt thèse Accès
gestionnaires
 
Page de résumé pour ULgetd-02012012-145042

Auteur : PHILIPS, Jean-Christophe
E-mail de l'auteur : jcphilips@chu.ulg.ac.be
URN : ULgetd-02012012-145042
Langue : Français/French
Titre : Contribution à l'étude de la neuropathie autonome cardiovasculaire et du stress pulsatile chez le patient diabétique de type 1/ CONTRIBUTION TO THE STUDY OF CARDIOVASCULAR AUTONOMIC NEUROPATHY AND PULSATILE STRESS IN PATIENTS WITH TYPE 1 DIABETES
Intitulé du diplôme : Doctorat en sciences médicales
Département : Médecine - Département des sciences cliniques
Jury :
Nom : Titre :
ALBERT, Adelin Membre du jury/Committee Member
BUYSSCHAERT, Martin Membre du jury/Committee Member
KOLH, Philippe Membre du jury/Committee Member
KRZESINSKI, Jean-Marie Membre du jury/Committee Member
MOONEN, Gustave Membre du jury/Committee Member
PAQUOT, Nicolas Membre du jury/Committee Member
VALENSI, Paul Membre du jury/Committee Member
PIERARD, Luc Président du jury/Committee Chair
SCHEEN, André Promoteur/Director
Mots-clés :
  • Finapres
  • diabète type 1/type 1 diabetes
  • stress pulsatile/pulsatile stress
  • neuropathie autonome cardiovascualire/cardiac autonomic neuropathy
Date de soutenance : 2012-02-29
Type d'accès : Public/Internet
Résumé :

Le diabète de type 1 (DT1) atteint des sujets jeunes, impose une prise en charge astreignante au quotidien et expose les personnes avec un contrôle glycémique insuffisant à un risque de complications chroniques parfois graves. Notre travail s’est intéressé à deux complications fréquentes, mais moins bien connues, du DT1, la neuropathie autonome cardiovasculaire (NAC), d’une part, la rigidité artérielle, d’autre part. Nous avons étudié ces deux anomalies en mesurant de façon continue et non invasive les variations de la pression artérielle (PA) et de la fréquence cardiaque (FC) à l’aide d’un Finapres® lors d’un test postural original, le test dit de « squatting ». En analysant les variations instantanées de PA et de FC lors du passage de la position debout à la position accroupie puis lors de la transition de la position accroupie à la position debout, nous avons démontré que le patient DT1 est exposé à une augmentation de la pression différentielle (pression pulsée ou PP) et à un stress pulsatile accru (témoin indirect d’une rigidité artérielle précoce) et à une diminution de la sensibilité du baro-réflexe (témoin d’une dysfonction autonome touchant d’abord le versant parasympathique puis sympathique).

Nous avons analysé de façon systématique, dans des études transversales et longitudinales, une série de facteurs susceptibles d’influencer la survenue et la progression de ces complications et nous avons tenté de corréler les anomalies objectivées en ce qui concerne la NAC et le stress pulsatile avec d’autres complications comme la présence d’une microalbuminurie.

Cette thèse a été divisée en deux grandes parties, la première consacrée à la NAC et au gain baro-réflexe (GBR), la seconde consacrée au stress pulsatile et à la rigidité artérielle.

1) NAC et GBR

Les principaux résultats de cette partie du travail peuvent être résumés succinctement de la façon suivante : 1) la mesure du GBR lors d’un test de squatting est suffisamment reproductible pour être exploitée dans des investigations cliniques ; 2) une diminution progressive du GBR est observée dans la population DT1 avec la durée d’évolution du diabète (données transversales), plus rapide que la diminution attribuée à l’âge si l’on compare à une population témoin non diabétique appariée ; 3) cette altération du GBR est apparemment plus marquée chez les femmes DT1 que chez les hommes DT1, pour une raison qui n’apparaît pas clairement ; 4) la diminution du GBR mise en évidence dans une étude longitudinale de quelques années est plus prononcée chez les patients DT1 mal équilibrés (HbA1c > 8 %) que chez ceux bien équilibrés ; enfin, 5) le GBR s’avère plus performant que les indices basés sur les seules variations de la FC comme les indices SqTv et SqTs mesurés lors d’un test de squatting ou encore l’indice classique R-R E/I ratio calculé lors d’une respiration à 6 cycles par minutes, pour discriminer les sujets DT1 avec d’autres complications, comme une augmentation du stress pulsatile ou encore une microalbuminurie, marqueur d’une néphropathie débutante.

2) Stress pulsatile et rigidité artérielle

Les principaux résultats de cette partie du travail peuvent être résumés comme suit :

1) la mesure de PP et du stress pulsatile lors d’un test de squatting est remarquablement reproductible permettant son exploitation dans des investigations cliniques ; 2) une augmentation (par ailleurs accentuée en position accroupie) progressive de PP et du stress pulsatile est observée dans la population DT1 avec la durée d’évolution du diabète (données transversales), plus rapide que l’accroissement lié simplement à l’âge si l’on compare à une population témoin non diabétique appariée ; 3) cette élévation de PP est sensiblement plus marquée chez les femmes DT1 que chez les hommes DT1, ce qui pourrait contribuer à l’augmentation bien connue du risque de morbi-mortalité CV dans la population féminine diabétique ; 4) l’augmentation de PP et du stress pulsatile mise en évidence dans une étude longitudinale de quelques années est plus marquée chez les patients DT1 mal équilibrés (HbA1c > 8 %) que chez ceux bien équilibrés, en accord avec le rôle délétère de l’hyperglycémie chronique; 5) l’augmentation de PP et du stress pulsatile observée à la cinquantaine chez le patient DT1 (après une vingtaine d’années d’évolution de la maladie) est comparable à celle du patient DT2 avec une durée d’évolution connue de la maladie moins longue (5-6 années), mais avec d’autres facteurs de risque CV bien connus regroupés habituellement dans ce qu’il est convenu d’appeler le syndrome métabolique; enfin, 6) PP et le stress pulsatile sont corrélés avec d’autres marqueurs de risque chez le patient diabétique comme la NAC (attestée par un GBR diminué) et la microalbuminurie comme marqueur précoce de néphropathie débutante (et peut-être aussi de dysfonction endothéliale).

Nous espérons, par ce travail avoir contribué à une meilleure connaissance de deux complications, sous-estimées et trop souvent méconnues, susceptibles de toucher les patients présentant un DT1 évoluant de longue date avec un équilibre glycémique insuffisant, la NAC et la rigidité artérielle.

Cette thèse est sous-tendue par 6 articles de revue (dont 4 dans des journaux internationaux), par 6 articles originaux (publiés dans des revues scientifiques internationales et tous comme premier auteur) et par 6 résumes de congrès (non encore publiés comme articles complets, les nombreux autres résumés de congrès ayant abouti aux articles originaux n’étant pas comptabilisés ici). Ces divers documents peuvent être consultés dans les annexes à la fin de ce travail où le lecteur intéressé pourra aussi trouver des résumés et des informations complémentaires si nécessaire.

CONTRIBUTION TO THE STUDY OF CARDIOVASCULAR AUTONOMIC NEUROPATHY AND PULSATILE STRESS IN PATIENTS WITH TYPE 1 DIABETES

Jean-Christophe PHILIPS

SUMMARY

Type 1 diabetes mellitus (T1DM) mostly affects young people. Intensive daily treatment and global management of the disease are generally difficult to achieve and these patients, when poor metabolic control is chronically present, may be exposed to severe complications as diabetes duration increases. Our work aims to study two frequent but underestimated diabetic complications : cardiovascular autonomic neuropathy (CAN) and pulsatile stress, as an indirect marker arterial stiffness. The deleterious effects of both CAN and arterial stiffness, especially their role in increasing cardiovascular and total mortality in T1DM patients, are discussed in the introduction. In addition, the most important methods used in the literature to assess the presence of CAN and arterial stiffness are described in order to put our personal contribution in perspective.

In the present experimental work, changes in systolic blood pressure (SBP), diastolic blood pressure (DBP) and heart rate (HR) were measured continuously with a Finapres® device during an original standardized orthostatic test called the “squatting test” (1 minute standing – 1 minute squatting – 1 minute standing). As discussed in the first part of our work, previous experimental studies have validated the use of the Finapres® device for non-invasive monitoring of arterial BP (similar results as with direct arterial BP measurements), including when rapid changes occur as during specific manoeuvres used to test cardiovascular reflexes. When analyzing beat-to-beat variations of BP and HR during the two transition phases of the squatting test (stand-to-squat and squat-to-stand), we demonstrated that T1DM patients show higher pulse pressure (PP = SBP minus DSP) and higher pulsatile stress (PP x HR, in order to take into account the potential influence of HR – which may be influence by CAN- on PP), especially in the squatting position. Both increased PP and pulsatile stress are considered as indirect markers of arterial stiffness. In addition, we used the changes in SBP and HR occurring during the squat-stand transition in order to calculate a so-called baroreflex gain by plotting the pulse intervals (R-R) against systolic BP levels, the slope of the relation reflecting baroreflex sensitivity as previously shown by using classical pharmacological tests. Descreased baroreflex gain is related to CAN and global autonomic dysfunction, affecting the parasympathetic nervous system first, then the sympathetic system, in the natural history of diabetic neuropathy. We showed that T1DM patients have a decreased baroreflex sensitivity, which may be detected in the squat-stand test in an early stage of the disease, even when other CAN indices are still within the normal range.

We systematically collected different data related to factors possibly involved in the presence and the progression of these two diabetic complications in transversal and longitudinal studies. We also tested possible relationships between CAN, pulsatile stress and other diabetic complications, microalbuminuria in particular.

This work is divided in two major parts: the first one studying CAN and the baroreflex gain, the second one being dedicated to the pulsatile stress and arterial stiffness.

CAN and baroreflex gain

Major findings in this part of the work can be summarized as follows:

- Squatting test is a valuable manoeuvre to assess the baroreflex gain, and the reproducibility of the measurement is good enough to propose this approach in clinical studies.

- Baroreflex gain significantly decreases with diabetes duration in T1DM patients in an age range where such a reduction does not reach statistical significance in a matched non-diabetic population.

- The baroreflex gain decreases with diabetes duration more in T1DM women compared to men, for an unknown reason.

- In a longitudinal study, baroreflex gain significantly decreases in T1DM patients with inadequate control of diabetes (HbA1c > 8%), but not in patients with a better glycaemic status (HbA1c ≤ 8%).

- Evaluation of the baroreflex gain is a better tool to identify T1DM patients with other complications (presence of microalbuminuria or higher pulsatile stress) than simpler indices only derived from HR changes during a squatting test (SqTv and SqTs, two indices previously proposed to assess CAN during such a posture manoeuvre) and the classic R-R interval Expiratory/Inspiratory ratio (R-R E/I ratio) calculated during the deep-breathing test.

Pulsatile stress and arterial stiffness

Main results of this part of the work are:

- Measurements of PP and pulsatile stress using the Finapres® device during a standardized squatting test are very reproducible and can be used in clinical investigations.

- Transversal studies show an increase of PP and pulsatile stress (particularly in the squatting position) as diabetes duration increases. Such an increase is not seen in a matched non-diabetic population.

- PP increases more in T1DM women than in T1DM men; this observation may partially explain why diabetic women are particularly exposed to cardiovascular disease.

- Patients with worst diabetic control (HbA1c > 8%) show greater increases in PP and pulsatile stress than T1DM patients with a better control (HbA1c ≤ 8%), confirming the pejorative role of hyperglycaemia in the cardiovascular status of diabetic patients.

- Middle-aged (mean 50 years old) T1DM patients with a diabetes duration of more than 20 years have a similar increase of PP and pulsatile stress as age-matched type 2 diabetic patients with a shorter disease duration (5 to 6 years) but exposed to the metabolic syndrome (hypertension excluded), another well-known cardiovascular risk factor.

- In T1DM patients, PP and the pulsatile stress are well correlated to other cardiovascular risk factors like CAN (confirmed by a decreased baroreflex gain) and the presence of microalbuminuria (an early marker of diabetic nephropathy and possibly endothelial dysfunction).

DISCUSSION AND CONCLUSION

The general discussion of the present work is divided into four sections :

1) a critical analysis (discussing both advantages and limits) of the original standardized posture test used in our laboratory, the so-called squatting test, combined with a continuous monitoring of BP and HR with the Finapres® device;

2) a synthesis of our own contribution in the study of CAN, by emphasizing the potential interest of assessing the baroreflex gain and comparing our original observations with the most important data of the literature;

3) a synthesis of our personal contribution in the study of arterial stiffness, by assessing indirect markers such as PP and pulsatile stress, and again by comparing our results with most relevant ones from the literature;

4) finally, an integrative view of the global (cardiovascular and renal) risk to which poorly controlled T1DM patients are exposed in the long term and in which both CAN and arterial stiffness obviously play an aggravating role.

Hopefully, this work may contribute to a better understanding of two underestimated but frequent diabetic complications, CAN and arterial stiffness. T1DM patients with longer disease duration and an inadequate metabolic control are at higher risk for these complications, both closely related to the global cardiovascular and renal risk.

Recent experimental data collected in our laboratory and summarized in this work have been discussed in 4 review articles (3 published in international peer-reviewed journals), presented in 6 original papers (all published as first author in international journals) and summarized in 8 congress abstracts (numerous other abstracts including different data or corresponding to data finally published in full papers have not been taken in account). Major publications supporting this work are printed at the end of the document.

Autre version :
Fichiers :
Nom du fichier Taille Temps de chargement évalué (HH:MI:SS)
Modem 56K ADSL
[Public/Internet] theseJCPFINAL.pdf 15.19 Mb 00:36:09 00:01:20

Bien que le maximum ait été fait pour que les droits des ayants-droits soient respectés, si un de ceux-ci constatait qu'une oeuvre sur laquelle il a des droits a été utilisée dans BICTEL/e ULg sans son autorisation explicite, il est invité à prendre contact le plus rapidement possible avec la Direction du Réseau des Bibliothèques.


Parcourir BICTEL/e par Auteur|Département | Rechercher dans BICTEL/e


© Réseau des Bibliothèques de l'ULg, Grande traverse, 12 B37 4000 LIEGE