Université de Liège Réseau des Bibliothèques

BICTEL/e - ULg
Serveur institutionnel des thèses de doctorat



Nouvelles thèses
dans BICTEL/e - ULg
  • Bouabidi, Abderrahim - Etude Critique des Différentes Approches de Validation des Méthodes Analytiques
  • Palm, Mélanie - Etude de la faculté des protéines MX porcines à conférer une résistance contre le virus influenza A et contribution à l'identification du mécanisme impliqué
  • Dermine, Martin - TESTING CANDIDATE EFFECTORS CONTRIBUTING TO RESISTANCE TO PNEUMOVIRUSES
Présentation Recherche thèse Dépôt thèse Accès
gestionnaires
 
Page de résumé pour ULgetd-02022011-100946

Auteur : Job, Nathalie
E-mail de l'auteur : Nathalie.Job@ulg.ac.be
URN : ULgetd-02022011-100946
Langue : Français/French
Titre : Matériaux carbonés poreux de texture contrôlée synthétisés par procédé sol-gel et leur utilisation en catalyse hétérogène
Intitulé du diplôme : Doctorat en sciences de l'ingénieur
Département : FSA - Département de chimie appliquée
Jury :
Nom : Titre :
Baron, Gino Membre du jury/Committee Member
Crine, Michel Membre du jury/Committee Member
Demonceau, Albert Membre du jury/Committee Member
Germain, Albert Membre du jury/Committee Member
Lecloux, André Membre du jury/Committee Member
Marchot, Pierre Membre du jury/Committee Member
Pajonk, Gérard Membre du jury/Committee Member
Schoebrechts, J.-P. Membre du jury/Committee Member
Su, Bao-Lian Membre du jury/Committee Member
L'HOMME, Guy Président du jury/Committee Chair
Marien, José Promoteur/Director
Mots-clés :
  • catalyse
  • matériaux poreux
  • carbones synthétiques
Date de soutenance : 2006-01-25
Type d'accès : Public/Internet
Résumé :

Un procédé de synthèse de matériaux carbonés poreux de texture contrôlée a été mis au point. La méthode consiste en la préparation d’un gel aqueux résorcinol-formaldéhyde suivie du séchage et de la pyrolyse du gel. L’étude approfondie des conditions de synthèse a permis de remplacer le séchage supercritique ou la lyophilisation, les deux techniques utilisées pour le séchage de ces matériaux, par le séchage convectif sous air, procédé plus simple, moins coûteux, et envisageable à l’échelle industrielle. En effet, bien qu’un séchage par simple évaporation du solvant, sans prétraitement du gel, conduise souvent à la contraction du matériau en raison des tensions capillaires, il est tout à fait possible de conserver un volume poreux élevé dans certains cas. La taille des pores obtenus après séchage et après pyrolyse est complètement déterminée par les variables de synthèse du gel, principalement le pH de la solution, mais aussi le taux de dilution lorsque le gel ne subit pas de retrait au séchage. De plus, des monolithes sont aisément préparés. De manière générale, la taille des pores peut être fixée dans une gamme s’étendant de 2 nm à une dizaine de µm en choisissant correctement la valeur des variables de synthèse. Afin d’optimiser le procédé, il est possible de coupler le séchage avec la pyrolyse, et de réduire la durée de ces deux étapes entre quatre et huit heures pour des monolithes de plusieurs cm3.

Dans le cadre d’applications en catalyse hétérogène, ces matériaux carbonés offrent plusieurs avantages vis-à-vis des charbons actifs généralement utilisés en tant que supports. Outre le fait que la texture poreuse et la teneur en impuretés soient entièrement contrôlables, ces matériaux présentent une très bonne résistance mécanique, peuvent être préparés sous diverses formes par moulage, et sont très hydrophiles, ce qui facilite l’imprégnation lorsque l’eau est utilisée comme solvant. De plus, leur faible teneur en groupements oxygénés après réduction permet de conserver une bonne dispersion du métal, notamment du platine. Enfin, les résultats des tests catalytiques effectués sur des catalyseurs bimétalliques Pd-Ag supportés sur des xérogels de carbone de texture poreuse différente ont montré qu’il est possible d’éliminer les limitations diffusionnelles fréquemment rencontrées dans les charbons actifs, qui sont essentiellement microporeux, en choisissant un matériau dont la taille des pores est adaptée à la réaction chimique.

Enfin, l’insertion du métal dans le matériau directement lors de l’étape de synthèse du gel a été tentée de manière à simplifier le procédé de synthèse de catalyseurs supportés. Malheureusement, il s’avère difficile d’obtenir des petites particules de métal bien dispersées sur le support, le métal étant souvent réduit localement par le formaldéhyde malgré la présence d’un complexant. En utilisant un complexant du métal capable de s’insérer dans le réseau polymérique, il est possible de maintenir le métal sous la forme de nanoparticules (~5 nm) emprisonnées dans les nodules de carbone, mais le métal n’est pas accessible. Par conséquent, la seule méthode de synthèse de catalyseurs supportés sur xérogels de carbone reste, à l’heure actuelle, l’imprégnation d’un support préexistant.

Autre version :
Fichiers :
Nom du fichier Taille Temps de chargement évalué (HH:MI:SS)
Modem 56K ADSL
[Public/Internet] Thesis-NJob.pdf 6.63 Mb 00:15:47 00:00:35

Bien que le maximum ait été fait pour que les droits des ayants-droits soient respectés, si un de ceux-ci constatait qu'une oeuvre sur laquelle il a des droits a été utilisée dans BICTEL/e ULg sans son autorisation explicite, il est invité à prendre contact le plus rapidement possible avec la Direction du Réseau des Bibliothèques.


Parcourir BICTEL/e par Auteur|Département | Rechercher dans BICTEL/e


© Réseau des Bibliothèques de l'ULg, Grande traverse, 12 B37 4000 LIEGE