Université de Liège Réseau des Bibliothèques

BICTEL/e - ULg
Serveur institutionnel des thèses de doctorat



Nouvelles thèses
dans BICTEL/e - ULg
  • Palm, Mélanie - Etude de la faculté des protéines MX porcines à conférer une résistance contre le virus influenza A et contribution à l'identification du mécanisme impliqué
  • Dermine, Martin - TESTING CANDIDATE EFFECTORS CONTRIBUTING TO RESISTANCE TO PNEUMOVIRUSES
  • Cantinieaux, Dorothée - Le milieu conditionné de cellules souches mésenchymateuses: une alternative prometteuse à la transplantation de cellules souches mésenchymateuses après lésion de la moelle épinière
Présentation Recherche thèse Dépôt thèse Accès
gestionnaires
 
Page de résumé pour ULgetd-02282010-104938

Auteur : Claeys, Stéphanie
E-mail de l'auteur : Stephanie.Claeys@ulg.ac.be
URN : ULgetd-02282010-104938
Langue : Français/French
Titre : Contribution au traitement de l'incontinence urinaire chez la chienne par soutènement urétral prothétique trans-obturateur/Contribution to the treatment of urinary incontinence in the bitch by trans-obturator prosthetic urethral sling
Intitulé du diplôme : Doctorat en sciences vétérinaires
Département : FMV - Département des sciences cliniques des grands et petits animaux
Jury :
Nom : Titre :
Balligand, Marc Membre du jury/Committee Member
Busoni, Valeria Membre du jury/Committee Member
De Leval, Jean Membre du jury/Committee Member
De Rooster, Hilde Membre du jury/Committee Member
Deleuze, Stefan Membre du jury/Committee Member
Grulke, Sigrid Membre du jury/Committee Member
Holt, Peter Membre du jury/Committee Member
Peeters, Dominique Membre du jury/Committee Member
Touati, Kamal Membre du jury/Committee Member
Desmecht, Daniel Président du jury/Committee Chair
Hamaide, Annick Promoteur/Director
Mots-clés :
  • TVT-O
  • incontinence urinaire/urinary incontinence
  • chienne/bitch
  • chirurgie/surgery
Date de soutenance : 2009-10-24
Type d'accès : Restreint/Intranet
Résumé :

L’incompétence du sphincter urétral (ISU) est la cause la plus fréquente d’incontinence urinaire chez la chienne adulte. Elle affecte typiquement les chiennes stérilisées, d’âge moyen et de grande race. Son traitement est initialement médical. La phénylpropanolamine (PPA) est le traitement médical de choix et son taux de succès varie de 85 à 97 % de continence. Des études expérimentales antérieures ont démontré l’avantage urodynamique d’une administration de PPA une fois par jour par rapport à l’administration 3 fois par jour recommandée habituellement. Aucune étude clinique n’a cependant été réalisée jusqu’à présent pour confirmer l’efficacité de ce protocole de traitement chez la chienne incontinente.

Un traitement chirurgical est recommandé en cas de non réponse ou de réponse partielle au traitement médical, si la chienne devient réfractaire au traitement ou développe des effets secondaires, ou si les propriétaires ne souhaitent pas administrer un médicament à long terme. De nombreuses techniques chirurgicales ont été décrites pour traiter l’ISU chez la chienne mais aucune à l’heure actuelle ne permet de garantir un taux de continence complète élevé et ce, à long terme et avec un faible taux de complications.

Le traitement de l’incontinence urinaire d’effort chez la femme est principalement chirurgical et implique le placement d’une bandelette sous-urétrale par voie vaginale. Parmi les techniques décrites, la TVT-O offre un très bon taux de succès et présente très peu de complications postopératoires.

Les objectifs de ce travail étaient donc d’évaluer l’efficacité clinique d’un dosage quotidien unique de PPA et d’adapter la technique TVT-O à la chienne en passant par une étude préliminaire sur cadavres et chiennes Beagles saines pour ensuite l’utiliser chez des chiennes incontinentes atteintes d’ISU, afin d’en évaluer les effets cliniques, urodynamiques et morphologiques.

Dans la première étude, l’efficacité clinique de la PPA administrée une seule fois par jour à un dosage de 1.5 mg/kg a été démontrée. En effet, le suivi à long terme (23.9 mois en moyenne) montre que 8 chiennes sur 9 étaient continentes après traitement. Une chienne n’a pas répondu à la PPA et a été traitée chirurgicalement. Aucun effet secondaire n’a été observé chez les animaux traités. D’un point de vue urodynamique, l’administration de PPA augmente significativement les valeurs de pression urétrale maximale de fermeture (MUCP). L’administration de PPA 2 à 3 fois par jour, telle que recommandée habituellement, n’est donc pas utile puisqu’une administration quotidienne unique, plus pratique et moins coûteuse pour les propriétaires, suffit à maintenir la continence chez 89 % des chiennes traitées.

La faisabilité de la technique TVT-O a ensuite été évaluée chez la chienne. La dissection de 12 cadavres de chiennes après mise en place de la bandelette montre que la TVT-O est faisable chez la chienne moyennant certaines adaptations. Une épisiotomie est notamment nécessaire chez la chienne contrairement à la femme. Les résultats montrent que la bandelette est située à une distance raisonnable des structures neuro-vasculaires importantes, y compris les vaisseaux fémoraux et le nerf obturateur, minimisant le risque de les léser. Elle est également localisée de manière constante en arrière du muscle élévateur de l’anus, en région périnéale, rendant ainsi le risque de lésion vésicale quasi inexistant. La technique apparaît donc peu risquée et reproductible chez la chienne.

L’application de la TVT-O chez 2 chiennes Beagles continentes nous a ensuite permis d’observer l’absence de complications intra- et postopératoires. D’un point de vue urodynamique, la pression intégrée (aire sous la courbe d’UPP représentant la résistance urétrale) est augmentée jusqu’à 4 mois après l’intervention. Les vagino-urétrographies postopératoires montrent un déplacement ventral et un rétrécissement de l’urètre distal juste en avant du méat urinaire. D’un point de vue histologique, les tissus entourant la bandelette montrent une réaction fibroblastique modérée accompagnée d’une réaction inflammatoire lympho-plasmocytaire légère à modérée. La bandelette semble donc relativement inerte et bien tolérée chez le chien. La tolérance de la bandelette est d’une importance majeure puisqu’une réaction inflammatoire excessive peut induire une érosion vaginale ou urétrale pouvant entraîner une infection.

La TVT-O a ensuite été réalisée sur 8 chiennes incontinentes atteintes d’ISU. Après un suivi de 2 semaines à 12 mois (moyenne, 7.3 mois), 7 des 8 chiennes sont continentes. Une chienne a récidivé 2 mois après la chirurgie et a été traitée à la PPA. D’un point de vue urodynamique, MUCP et la pression intégrée sont augmentées significativement après l’intervention. L’augmentation de pression se situe principalement au niveau de l’urètre moyen. Il apparaît donc que la localisation du pic de pression urétrale postopératoire ne correspond pas à la localisation anatomique de la bandelette. Les vagino-urétrographies, pour la plupart non remarquables, montrent que la bandelette ne modifie pas la position du col vésical puisque les vessies en position pelvienne en préopératoire le restent en postopératoire. Une complication intra-opératoire s’est produite chez une chienne chez qui une lésion urétrale caudale a été créée pendant l’intervention. Aucune complication postopératoire n’a été observée. Les résultats cliniques à court et moyen terme de l’utilisation de la TVT-O dans le traitement de l’ISU chez la chienne sont donc très favorables. L’hypothèse d’un rétablissement d’un support urétral déficient, entraînant une restauration de la fonction urétrale, reste à démontrer.

Autre version :
Fichiers :
Nom du fichier Taille Temps de chargement évalué (HH:MI:SS)
Modem 56K ADSL
[Restreint/Intranet] Manuscrit_These.pdf 4.28 Mb 00:10:11 00:00:22
Fichiers accessibles par l'Internet [Public/Internet] ou que par l'Intranet [Restreint/Intranet].

Bien que le maximum ait été fait pour que les droits des ayants-droits soient respectés, si un de ceux-ci constatait qu'une oeuvre sur laquelle il a des droits a été utilisée dans BICTEL/e ULg sans son autorisation explicite, il est invité à prendre contact le plus rapidement possible avec la Direction du Réseau des Bibliothèques.


Parcourir BICTEL/e par Auteur|Département | Rechercher dans BICTEL/e


© Réseau des Bibliothèques de l'ULg, Grande traverse, 12 B37 4000 LIEGE