Université de Liège Réseau des Bibliothèques

BICTEL/e - ULg
Serveur institutionnel des thèses de doctorat



Nouvelles thèses
dans BICTEL/e - ULg
  • Bouffier, Marion - Precision of auditory-verbal working memory performance: A behavioral and neuroimaging investigation/Précision de la performance de la mémoire de travail auditivo-verbale : Une investigation comportementale et par neuroimagerie
  • Thonon, Bénédicte - Model of motivation in schizophrenia: Development and validation of a multifactorial intervention aiming to enhance daily functioning and quality of life / Modèle de la motivation dans la schizophrénie: développement et validation d'une intervention multifactorielle visant à améliorer le fonctionnement quotidien et la qualité de vie.
  • Matonda Ma Nzuzi, Thierry - Étude de l’influence de l’état de stress posttraumatique sur la vulnérabilité aux drogues chez la souris DBA/2J
Présentation Recherche thèse Dépôt thèse Accès
gestionnaires
 
Page de résumé pour ULgetd-03232015-115558

Auteur : Hounkpe, Adjignon Débora Gladys
E-mail de l'auteur : hdebbiefr@yahoo.fr
URN : ULgetd-03232015-115558
Langue : Français/French
Titre : La mise en oeuvre de l'approche par compétences dans l'enseignement du français au Bénin
Intitulé du diplôme : Doctorat en sciences psychologiques et de l'éducation
Département : FAPSE - Département Education et formation
Jury :
Nom : Titre :
CRAHAY, Marcel Membre du jury/Committee Member
DEMEUSE, Marc Membre du jury/Committee Member
GUILLAUME , Jean-François Membre du jury/Committee Member
LAFONTAINE, Dominique Président du jury/Committee Chair
BECKERS, Jacqueline Promoteur/Director
Boko, Gabriel Coovi Promoteur/Director
POUMAY, Marianne Promoteur/Director
Mots-clés :
  • approche par compétences / formation des enseignants / Bénin
Date de soutenance : 2015-03-24
Type d'accès : Public/Internet
Résumé :

Sur le plan mondial, force est de constater que l’école ne peut plus fonctionner comme dans les temps passés. Les changements rapides que connaissent les sociétés créent de nouveaux besoins et nécessitent de nouveaux types de citoyens, ce qui explique les vagues de réformes des systèmes éducatifs dans la plupart des pays. Pour le bien-être des apprenants, afin qu’ils ne soient pas inutiles dans un monde en évolution continue, il convient de commencer par identifier leurs besoins réels et ce que leur société attend d’eux. L’Afrique en général et le Bénin en particulier ne sont pas restés en marge de ces mutations, à la fois sociales, politiques, économiques et pédagogiques.

Après avoir essayé le programme par contenu (pendant la période coloniale et post-coloniale : 1890-1972-75), le programme par objectifs (par le biais de l’idéologie marxiste-léniniste : 1972-75 à 1990), le Bénin s’est trouvé confronté au problème d’adéquation entre les besoins nationaux et internationaux du marché de l’emploi d’une part, et le type de citoyen que son système éducatif forme d’autre part. C’est à cet effet que la Conférence des Forces Vives de la Nation de février 1990, a recommandé que soient organisés les Etats Généraux de l’Education, pour apporter des solutions aux malaises que traversait le monde scolaire et universitaire. Les actes des Etats Généraux de l’Education, tenus à Cotonou du 02 au 09 octobre 1990, ont mis l’accent sur les nombreux dysfonctionnements qui minent le système éducatif béninois et ont suggéré de nouvelles orientations en conformité avec les aspirations à un développement endogène.

Pour réaliser les finalités de l’éducation, il faut un programme, des enseignants, des apprenants, des objectifs d’apprentissages à atteindre, des résultats attendus, des manuels : bref, un curriculum. Le processus pour en arriver à la finalité se réalise entre autres, à travers des actes didactiques qui se posent chaque jour dans les classes. Par le biais du courant pédagogique de l’Approche Par Compétences, l’Etat béninois ambitionne de former sur le plan national, des Béninois qui devront être sans cesse performants, dotés de l’esprit d’initiative, animés par le goût de la recherche, capables de s’auto-employer ; des citoyens qui contribuent efficacement au développement de leur pays. Pour ce faire, ce programme doit régler des problèmes d’ordres politique, environnemental, éducatif, socio-culturel et pédagogique.

Divers champs de formation ont été corrigés dès lors dans l’enseignement primaire depuis l’élaboration des plans d’action de la réforme en 1991-92 ; puis le démarrage de l’exécution des programmes dans trente (30) écoles pilotes, en octobre 1994. Arrivée à la phase de généralisation en octobre 2004 en classe de CM2, dans toutes les écoles du Bénin, les premiers partenaires techniques et financiers que sont l’USAID, la Coopération Canadienne se sont retirés et la jonction avec le secondaire a connu deux années scolaires de rupture.

Dans ce travail de recherche, nous abordons le sujet du point de vue de l’enseignement/apprentissage/évaluation selon l’Approche Par Compétences dans l’enseignement secondaire public. Le français, matière enseignée dans toutes les classes du secondaire, de la sixième en terminale a subi également des révisions tant du point de vue de son mode d’enseignement que de la présentation de son évaluation en évaluation externe, à la fin du premier cycle (Brevet d’Etudes de fin de Premier Cycle, BEPC) et à la sortie du second cycle (Baccalauréat).

Il importe de souligner, à l’instar de Raymonde Amétooyona (1995) et de Blaise Djihouessi (2006), que le français est à la fois véhicule (outil de communication), langue de scolarisation et médium de l’enseignement des autres disciplines en République du Bénin. Il est aussi une discipline enseignée. Il en résulte que la maîtrise de cette langue est nécessaire à la réussite de toutes actions pédagogiques dans toutes les disciplines. Ceci ne signifie aucunement que sa maîtrise est le seul critère qui favorise le développement des compétences chez l’apprenant. Cependant, il est un facteur que l’on ne peut négliger dans cette équation, car, son acquisition permet à l’élève de penser, de créer, convaincre, communiquer par écrit son opinion au sujet d’une préoccupation de son environnement, quelle qu’elle soit, d’où la pertinence d’entrer dans cette étude par un « zoom » sur l’évaluation externe : le BEPC et le Baccalauréat.

Or, l’enseignement/apprentissage du français tel qu’observé, ne permet pas aux apprenants d’exploiter adéquatement la langue française et de développer des compétences argumentatives et rédactionnelles dans l’expression écrite.

La qualification et l’expérience professionnelle des enseignants de français influencent la maîtrise de la langue chez les apprenants. Les défaillances structurelles perçues à travers le système de table rase promu comme solution aux crises de l’éducation, la pénurie d’enseignants, le manque d’enseignants qualifiés, l’insuffisance d’infrastructures et de mobiliers, l’insuffisance des ressources financières (détenues par les bailleurs de fond : les partenaires techniques et financiers), le manque de motivation des enseignants … constituent autant d’obstacles qui entretiennent un conflit permanent autour de l’APC au Bénin.

Loin d’être un échantillon représentatif de l’ensemble du pays, les sujets de français du BEPC et du Baccalauréat, les corrigés-types qui guident les correcteurs, les critères d’évaluation selon l’APC, seront passés à l’analyse en vue d’examiner leur validité conceptuelle. La grande « machine » que constitue l’organisation de la correction de ces évaluations externes sur le plan national a été aussi observée dans le cadre de cette recherche. Quelques 417 copies de lecture et de communication écrite de candidats ont été recorrigées par le chercheur de 2010 à 2012 au BEPC APC; puis, 455 copies de dissertation, contraction de texte et commentaire composé ont été recorrigées au Baccalauréat APC et PI dans la même période, pour interroger l’objectivité desdites évaluations.

L’objectif de cette étude est de tenter de dégager des pistes d’amélioration de la mise en œuvre de l’APC, en se fondant sur ses principes scientifiques, afin de mieux atteindre les objectifs poursuivis pour l’utilisation adéquate des élèves de la langue française écrite.

Autre version :
Fichiers :
Nom du fichier Taille Temps de chargement évalué (HH:MI:SS)
Modem 56K ADSL
[Public/Internet] HounkpeAPCBenin1.docx 2.19 Mb 00:05:12 00:00:11
[Public/Internet] HounkpeAPCBenin2.docx 16.13 Mb 00:38:24 00:01:26
[Public/Internet] HounkpeAPCBenin3.docx 12.26 Mb 00:29:11 00:01:05

Bien que le maximum ait été fait pour que les droits des ayants-droits soient respectés, si un de ceux-ci constatait qu'une oeuvre sur laquelle il a des droits a été utilisée dans BICTEL/e ULg sans son autorisation explicite, il est invité à prendre contact le plus rapidement possible avec la Direction du Réseau des Bibliothèques.


Parcourir BICTEL/e par Auteur|Département | Rechercher dans BICTEL/e


© Réseau des Bibliothèques de l'ULg, Grande traverse, 12 B37 4000 LIEGE