Université de Liège Réseau des Bibliothèques

BICTEL/e - ULg
Serveur institutionnel des thèses de doctorat



Nouvelles thèses
dans BICTEL/e - ULg
  • Esser, Céline - Regularity of functions: Genericity and multifractal analysis
  • Dupont, Josselin - "L’émergence d’une politique foncière régionale en Bretagne : de l’identification des enjeux à la création d’un Etablissement public foncier d’Etat/The emergence of a regional land policy in Brittany: from issues identification to the creation of a State Établissement public foncier".
  • Trotta, Marie - Modelling serial offenders’ spatial behaviours: new assumptions for geographic profiling
Présentation Recherche thèse Dépôt thèse Accès
gestionnaires
 
Page de résumé pour ULgetd-04292008-171613

Auteur : Drouguet, Noémie
E-mail de l'auteur : Noemie.Drouguet@ulg.ac.be
URN : ULgetd-04292008-171613
Langue : Français/French
Titre : Le sens de la visite. La conception de l'exposition et le parcours de visite dans les musées d'ethnographie régionale et de société : analyse théorique et approche expérimentale.
Intitulé du diplôme : Docteur en Philosophie et Lettres, orientation muséologie
Département : Philo & Lettres - Département des sciences historiques
Jury :
Nom : Titre :
Chaumier, Serge Membre du jury/Committee Member
Colardelle, Michel Membre du jury/Committee Member
Foulon, Pierre-Jean Membre du jury/Committee Member
Laffineur, Robert Président du jury/Committee Chair
Gob, André Promoteur/Director
Mots-clés :
  • museology/muséologie
  • exhibition/exposition
  • regional ethnography/ethnographie régionale
  • social museums/musées de société
  • hypertext/hypertexte
  • exhibition methodology/mise en exposition
Date de soutenance : 2007-10-05
Type d'accès : Public/Internet
Résumé :

Cette recherche s’intéresse aux principes et aux pratiques de mise en exposition dans les musées d’ethnographie régionale et de société. Qu’est-ce qu’un musée d’ethnographie, qu’est-ce qu’un musée de société ? Quelles sont leurs spécificités par rapport aux autres types d’institutions muséales ? Comment ont-ils évolué depuis leur invention ? Multiformes et nombreuses, ces institutions sont les héritières de l’engouement identitaire de la fin du XIXe siècle, du réveil du régionalisme et de l’esprit communautaire des années 1960-70 et de l’obsession patrimoniale de la fin du XXe siècle et du « tout muséalisable ». Aujourd’hui, dépositaires de collections parfois hétéroclites, ces institutions restent fortement imprégnées de découpages disciplinaires et de cloisonnements typologiques. Partant de ce constat, le questionnement porte tout d’abord sur le processus de conception et de réalisation de ces expositions, permanentes ou temporaires. Qu’est ce qui préside à la structuration thématique, particulièrement cloisonnée, de ces présentions ? Le parcours proposé au visiteur reflète-t-il cette structuration ? Le visiteur est-il invité à prendre des libertés par rapport au « sens de la visite » ? Cette première partie s’appuie sur la bibliographie mais également sur des études de cas et des entretiens avec des concepteurs d’expositions ou des conservateurs de musées effectués à l’occasion de plusieurs voyages d’étude. L’expérience apportée par les différents projets sur lesquels j’ai travaillé, en particulier celui du Musée de Wanne, vient également enrichir cette réflexion.

La deuxième partie de cette recherche offre un caractère expérimental. Comment adapter la conception et le parcours de tels musées ou expositions pour donner une interprétation intégrée des différentes facettes de la vie sociale, hier et aujourd’hui, afin de dépasser le cloisonnement et la juxtaposition d’entités thématiques, pourtant très liées entre elles ? Comment éviter un parcours linéaire, qui prend l’allure d’un récit, d’un discours… ou d’une énumération ? La tentative que je propose pour renouveler le langage de l’exposition et le parcours du visiteur s’inspire de la logique et la structuration de l’hypertexte. Pour expérimenter cette nouvelle approche, deux expositions «laboratoires » ont été montées au Musée de la Vie rurale en Wallonie au Fourneau Saint-Michel et au Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg. Tout le processus de mise en exposition a été analysé et les expositions finalisées ont donné lieu à des évaluations auprès des visiteurs.

Ce travail désire réunir les deux approches, théorique et pratique, de la muséologie de l’homme, des arts et traditions populaires et de société afin de dresser un état de la question et de lui insuffler un renouvellement.

Autre version :
Fichiers :
Nom du fichier Taille Temps de chargement évalué (HH:MI:SS)
Modem 56K ADSL
[Public/Internet] 01Introduction.pdf 18.03 Kb 00:00:02 < 00:00:01
[Public/Internet] 05chapitre4.pdf 482.46 Kb 00:01:08 00:00:02
[Public/Internet] 11Bibliographie.pdf 112.96 Kb 00:00:16 < 00:00:01
[Public/Internet] 12tabledesmatières.pdf 24.22 Kb 00:00:03 < 00:00:01

Bien que le maximum ait été fait pour que les droits des ayants-droits soient respectés, si un de ceux-ci constatait qu'une oeuvre sur laquelle il a des droits a été utilisée dans BICTEL/e ULg sans son autorisation explicite, il est invité à prendre contact le plus rapidement possible avec la Direction du Réseau des Bibliothèques.


Parcourir BICTEL/e par Auteur|Département | Rechercher dans BICTEL/e


© Réseau des Bibliothèques de l'ULg, Grande traverse, 12 B37 4000 LIEGE