Université de Liège Réseau des Bibliothèques

BICTEL/e - ULg
Serveur institutionnel des thèses de doctorat



Nouvelles thèses
dans BICTEL/e - ULg
  • Ait Kaki, Asma - Recherche de nouvelles potentialités de bactéries du genre Bacillus pour l’agriculture et l’agroalimentaire
  • Dubois, Charline - Quels agritourismes pour les campagnes périurbaines ? Les cas de la Wallonie et du Grand-Duché de Luxembourg
  • Nibirantiza, Aboubacar - Sur les quantifications équivariantes en supergéométrie de contact
Présentation Recherche thèse Dépôt thèse Accès
gestionnaires
 
Page de résumé pour ULgetd-04302008-125710

Auteur : Provenzano, François
E-mail de l'auteur : Francois.Provenzano@ulg.ac.be
URN : ULgetd-04302008-125710
Langue : Français/French
Titre : Francophonie et métalittérature : deux histoires socio-discursives pour une épistémologie critique/Francophony and metaliterature : two sociodiscursive histories for a critical epistemology
Intitulé du diplôme : Doctorat en langues et lettres
Département : Philo & Lettres - Département de langues et littératures romanes
Jury :
Nom : Titre :
Beniamino, Michel Membre du jury/Committee Member
Bertrand, Jean-Pierre Membre du jury/Committee Member
Denis, Benoît Membre du jury/Committee Member
Cerquiglini, Bernard Président du jury/Committee Chair
Klinkenberg, Jean-Marie Promoteur/Director
Mots-clés :
  • francophonie/francophony
  • historiographie littéraire/literary historiography
  • analyse rhétorique des discours/rhetoric discourse analysis
  • sociologie de la littérature/sociology of literature
Date de soutenance : 2008-04-18
Type d'accès : Mixte
Résumé :

Cette thèse envisage la notion de francophonie comme effet de discours et étudie les modalités socio-institutionnelles et rhétoriques de son élaboration et de sa circulation, de la fin du XIXe siècle à la fin du XXe siècle. Ce travail se montre particulièrement attentif à la manière dont les discours sur la francophonie instrumentalisent diverses conceptions du littéraire et contribuent ainsi à infléchir, encore aujourd’hui, la constitution d’une épistémologie des études littéraires francophones.

L’une des principales hypothèses qui guide cette thèse est que l’épistémologie des études littéraires francophones ne peut être fondée sans une appréhension socio-historique des discours métalittéraires (singulièrement, les historiographies littéraires) portés sur les diverses littératures qu’on tend aujourd’hui à rassembler sous l’étiquette de « francophonie littéraire ». Dans cette perspective, nous nous attachons d’un côté à la nébuleuse des discours sur la francophonie en tant que projet institutionnel porté par des justifications culturelles, de l’autre à la succession des paradigmes historiographiques employés en Belgique, en Suisse romande et au Québec pour produire des représentations des littératures de ces trois ensembles. Les points d’articulation entre ces deux lignées, baptisées « francodoxie » pour la première, « péri-francodoxie » pour la seconde, sont précisément ce que l’analyse a cherché à mettre au jour, à savoir l’appropriation, par les périphéries, de normes rhétoriques et idéologiques qui définissent le rapport francodoxe à la littérature ; cette appropriation, plus ou moins problématique, plus ou moins fonctionnelle, doit répondre à l’enjeu d’une valorisation spécifique des corpus envisagés par les historiographies littéraires périphériques.

Ces deux exposés socio-historiques s’appuient sur une importante discussion théorique sur les outils d’analyse utilisés. Ceux-ci puisent essentiellement à l’analyse institutionnelle, à la théorie du discours social et à la rhétorique argumentative et visent à justifier la pertinence du discours métalittéraire comme point d’observation privilégié des mécanismes institutionnels et rhétoriques qui définissent la francophonie. Pivot de notre développement, le concept de francodoxie désigne le système régulateur (ensemble de procédés rhétoriques et de répertoires de lieux communs) qui prédétermine la production des discours sur la francophonie. Quant au discours métalittéraire, il est conçu comme un lieu de médiations, porteur de représentations plus ou moins efficaces de la valeur littéraire.

Les conclusions de notre travail proposent une vision schématique et récapitulative de la façon dont se répartissaient les fonctions rhétoriques des grandes représentations mises en évidence dans les discours examinés (représentations de l’histoire, de la France, de la valeur littéraire, de la société). Cette systématisation nous a permis de justifier un partage entre les discours historiographiques de la francophonie Nord (privilégiés par notre étude) et ceux de la francophonie Sud : les premiers se concentrent sur les représentations de la société, tandis que les seconds s’appuient sur des représentations de la France et de la valeur littéraire pour construire la légitimité de leur objet. En outre, cette systématisation ambitionne de définir un nouvel ordre de problématiques pour qui entend s’inscrire dans les études francophones. En parlant de francodoxie plutôt que de francophonie, en mettant en perspective les modalités de production de la valeur littéraire des objets francophones, nous avons également voulu ouvrir la possibilité d’une interrogation sur le type de savoir aujourd’hui possible sur ces objets et proposer le cadre d’une francodoxologie comme horizon d’étude envisageable : horizon d’une étude socio-rhétorique de la production aussi bien doxique que théorique de la valeur symbolique et de la fonction idéologique de la littérature, « francophone » parmi d’autres.

Autre version :
Fichiers :
Nom du fichier Taille Temps de chargement évalué (HH:MI:SS)
Modem 56K ADSL
[Public/Internet] 01TheseProvenzano_AvtPropos_I.pdf 297.30 Kb 00:00:42 00:00:01
[Restreint/Intranet] 02TheseProvenzano_II_III_IV.pdf 2.16 Mb 00:05:09 00:00:11
[Public/Internet] 03TheseProvenzano_Concl_Biblio_Index_TableMat.pdf 358.88 Kb 00:00:51 00:00:01
Fichiers accessibles par l'Internet [Public/Internet] ou que par l'Intranet [Restreint/Intranet].

Bien que le maximum ait été fait pour que les droits des ayants-droits soient respectés, si un de ceux-ci constatait qu'une oeuvre sur laquelle il a des droits a été utilisée dans BICTEL/e ULg sans son autorisation explicite, il est invité à prendre contact le plus rapidement possible avec la Direction du Réseau des Bibliothèques.


Parcourir BICTEL/e par Auteur|Département | Rechercher dans BICTEL/e


© Réseau des Bibliothèques de l'ULg, Grande traverse, 12 B37 4000 LIEGE