Université de Liège Réseau des Bibliothèques

BICTEL/e - ULg
Serveur institutionnel des thèses de doctorat



Nouvelles thèses
dans BICTEL/e - ULg
  • Stiepen, Arnaud - Dynamics and compisition of Mars and Venus upper atmospheres observed by the ultraviolet spectrographs on board Mars Express and Venus Express/ Dynamique et composition des atmosphères supérieures de Mars et Vénus observées par les spectrographes ultraviolets à bord de Mars Express et Vénus Express
  • Collignon, Amandine - Abondance et variabilité des méduses en Baie de Calvi (Corse)
  • Hermans, Thomas - Integration of near-surface geophysical, geological and hydrogeological data with multiple-point geostatistics in alluvial aquifers
Présentation Recherche thèse Dépôt thèse Accès
gestionnaires
 
Page de résumé pour ULgetd-12072010-164211

Auteur : Henrot, Alexandra
E-mail de l'auteur : Alexandra.Henrot@ulg.ac.be
URN : ULgetd-12072010-164211
Langue : Anglais/English
Titre : Modelling climate and vegetation interactions/ Application to the study of paleoclimates and paleovegetations Modélisation des interactions végétation-climat/ Application à l'étude des paléoclimats et paléovégétations
Intitulé du diplôme : Doctorat en sciences
Département : FS - Département d'astrophysique, géophysique et océanographie
Jury :
Nom : Titre :
Crucifix, M. Membre du jury/Committee Member
Fagel, N. Membre du jury/Committee Member
François, L. Membre du jury/Committee Member
Micheels, A. Membre du jury/Committee Member
Boulvain, F. Président du jury/Committee Chair
Munhoven, G. Promoteur/Director
Mots-clés :
  • paleovegetation/paléovégétation
  • climate/climat
  • vegetation/végétation
  • interactions
  • modelling/modélisation
  • paleoclimate/paléoclimat
Date de soutenance : 2010-12-15
Type d'accès : Public/Internet
Résumé :

In this study, climate and vegetation interactions are examined for several

periods of the geological past with (1) a dynamic global vegetation model

CARAIB, and (2) an Earth system model of intermediate complexity Planet

Simulator. Both models interact through an equilibrium asynchronous coupling

procedure, which consists of a series of iterations of climate and vegetation

equilibrium simulations. The climate and vegetation models, as well

as the coupling technique developed here and some basic results are rst presented.

The models are then applied to study three periods that have experienced

large scale climate and vegetation changes: the Last Glacial Maximum,

the Middle Pliocene and the Middle Miocene.

First, the implications of changing land surface properties on the climate

at the Last Glacial Maximum (LGM) are studied. A series of sensitivity

experiments is carried out to evaluate the contribution of vegetation change

relative to the contributions of the ice sheet expansion and elevation, and

the lowering of the atmospheric CO2 on the Last Glacial Maximum climate.

We find that the vegetation cover change at the LGM leads to signicant

global cooling, together with a decrease in precipitation. The change in the vegetation cover also reinforces the cooling due to other surface cover changes, such as the ice-cover, when applied together with them.

Secondly, the climate and vegetation models are used to investigate the

Middle Pliocene and Middle Miocene climates and vegetations. Both periods

are characterised by a warmer and wetter than present-day climate, and as

a consequence, by a reduction of desert areas and an expansion and densification of forests especially at high latitudes. Our results show that the vegetation feedback on climate may have contributed to maintain and even

to intensify the warm and humid conditions produced by the other climatic factors at the Middle Pliocene and Middle Miocene. Thus, considering the climate and vegetation interactions could help to reconcile model results with proxy-based reconstructions. This also suggests that vegetation-climate interactions could provide a complementary, if not an alternative mechanism,to the large increase of CO2 required by the models to produce the estimated warming at both periods.

The results presented in this study highlight the contribution of the biosphere in past climate changes, and therefore emphasise the study of climate

and vegetation interactions to better understand past, present and future

climate changes. Furthermore, our results also illustrate that considering the vegetation feedback on climate helps to improve the comparison of climate modelling results to proxy-based reconstructions for the studied periods.

Ce travail a pour objet l'étude des interactions entre la végétation et le climat au cours de plusieurs périodes du passé géologique de la Terre, à l'aide (1) du modèle dynamique global de végétation CARAIB, et (2) du modèle climatique de complexité intermédiaire Planet Simulator. Les modèles de végé-

tation et de climat interagissent via une procédure de couplage asynchrone

à l'équilibre. Dans ce travail, les modèles ont été appliqués à l'étude de trois périodes passées, caractérisées par un changement du climat et de la couverture de végétation à grande échelle : le Dernier Maximum Glaciaire, le Pliocène Moyen et le Miocène Moyen.

Dans un premier temps, nous avons étudié l'impact de changements des

propriétés de surface continentale sur le climat du dernier maximum glaciaire.

Un ensemble de tests de sensibilité a été réalisés à l'aide du modèle climatique afin d'évaluer les contributions relatives de changements dans la couverture de végétation, d'une expansion des calottes de glace et d'une augmentation de leur élévation, et d'une diminution de la concentration de dioxyde de carbone dans l'atmosphère. Les résultats obtenus permettent de mettre en évidence l'impact non-négligeable du changement de végétation sur le climat. Ce dernier changement provoque en effet une diminution des températures, accompagnée d'une réduction des précipitations en moyenne globale. De plus, le changement de végétation renforce les refroidissements obtenus, lorsqu'il est combiné aux autres modifications de la couverture de surface.

D'autre part, nous avons modélisé les climats et distributions de végétation du Pliocène Moyen et du Miocène Moyen. Les résultats obtenus témoignent d'un climat plus chaud et plus humide que le climat actuel au cours de ces deux périodes, et par conséquent, d'une réduction des écosystèmes désertiques au profit d'une expansion et densification des écosystèmes forestiers, particulièrement aux hautes latitudes. Ces résultats sont en bon

accord avec les résultats de précédentes études de modélisation, ainsi qu'avec les observations. Nos résultats montrent également que la rétroaction de la végétation, en réponse au changement climatique, peut avoir contribué à maintenir, et même à intensier, les conditions chaudes et humides au Pliocène Moyen et au Miocène Moyen produites par les autres facteurs climatiques. Cela suggère également que les interactions végétation-climat

pourraient constituer un mécanisme complémentaire, si pas alternatif, à

l'importante augmentation de la concentration de CO2 atmosphérique requise par les modèles pour produire les réchauffements estimés aux périodes

considérées, et dès lors réconcilier les résultats de modélisation et les estimations basées sur les données, notamment pour Miocène Moyen.

Cette étude souligne donc l'importance du rôle joué par la biosphère

dans les changements climatiques passés, ainsi que la nécessité de la prise en compte des interactions végétation-climat lors de la simulation de climats passés à l'aide de modèles climatiques et de végétation. De plus, les résultats obtenus montrent, du moins pour les périodes étudiées ici, que la prise en compte des rétroactions de la végétation sur le climat aident à améliorer la comparaison des résultats de modélisation aux reconstructions basées sur des données.

Autre version : ftp://ftp.astro.ulg.ac.be/pub/users/henrot/
Fichiers :
Nom du fichier Taille Temps de chargement évalué (HH:MI:SS)
Modem 56K ADSL
[Public/Internet] AJHenrot_thesis.pdf 22.47 Mb 00:53:30 00:01:59

Bien que le maximum ait été fait pour que les droits des ayants-droits soient respectés, si un de ceux-ci constatait qu'une oeuvre sur laquelle il a des droits a été utilisée dans BICTEL/e ULg sans son autorisation explicite, il est invité à prendre contact le plus rapidement possible avec la Direction du Réseau des Bibliothèques.


Parcourir BICTEL/e par Auteur|Département | Rechercher dans BICTEL/e


© Réseau des Bibliothèques de l'ULg, Grande traverse, 12 B37 4000 LIEGE