Université de Liège Réseau des Bibliothèques

BICTEL/e - ULg
Serveur institutionnel des thèses de doctorat



Nouvelles thèses
dans BICTEL/e - ULg
  • Esser, Céline - Regularity of functions: Genericity and multifractal analysis
  • Dupont, Josselin - "L’émergence d’une politique foncière régionale en Bretagne : de l’identification des enjeux à la création d’un Etablissement public foncier d’Etat/The emergence of a regional land policy in Brittany: from issues identification to the creation of a State Établissement public foncier".
  • Trotta, Marie - Modelling serial offenders’ spatial behaviours: new assumptions for geographic profiling
Présentation Recherche thèse Dépôt thèse Accès
gestionnaires
 
Page de résumé pour ULgetd-12082011-145239

Auteur : Peeters, Marie
E-mail de l'auteur : Marie.Peeters@ulg.ac.be
URN : ULgetd-12082011-145239
Langue : Français/French
Titre : Evaluation du niveau de stress du cheval en compétition et en milieu hospitalier - Mesures comportementales,physiologiques et appréciation du tempérament
Intitulé du diplôme : Doctorat en sciences
Département : FS - Département des sciences et gestion de l'environnement
Jury :
Nom : Titre :
Beckers, Jean-François Membre du jury/Committee Member
Lansade, L. Membre du jury/Committee Member
Serteyn, Didier Membre du jury/Committee Member
Ödberg, F. O. Membre du jury/Committee Member
Thomé, Jean-Pierre Président du jury/Committee Chair
Poncin, Pascal Promoteur/Director
Vandenheede, Marc Promoteur/Director
Mots-clés :
  • Stress/Stress
  • Cortisol/Cortisol
  • Comportements/Behaviours
  • Chevaux/Horses
Date de soutenance : 2011-12-20
Type d'accès : Public/Internet
Résumé :

Chez l’homme comme chez l’animal, le stress peut parfois être considéré comme favorable à l'accomplissement de certaines tâches, mais il peut également inhiber les capacités, devenir néfaste et avoir un impact non négligeable sur la santé et le bien-être. Nous imposons souvent au cheval domestique un cadre de vie très différent de celui de son environnement naturel. Dès que nous interagissons avec cet animal, que cela soit en compétition ou lors de manipulations vétérinaires, nous le confrontons à divers éléments stressants. Le stress généré peut avoir un impact sur sa santé et son bien-être, sur ses performances sportives mais également sur la sécurité des personnes qui le manipulent (cavaliers, éleveurs, personnel soignant, …).

Diverses méthodes indirectes existent pour mesurer le niveau de stress. Parmi les réponses développées par le cheval suite à la perception d’un élément stressant, nous nous sommes plus particulièrement intéressés à la réponse comportementale ainsi qu’à la réponse neuroendocrine, principalement la modification des concentrations en cortisol circulant.

Notre premier objectif a été de valider l’utilisation de la salive pour doser le cortisol libre. Nous avons ensuite utilisé cette approche pour suivre le niveau de stress de couples cavalier-cheval en compétition via la cinétique du cortisol salivaire. Nous avons alors pu comparer les niveaux de stress du cavalier et du cheval et étudier l’éventuelle relation entre ces niveaux de stress et les performances obtenues. Nos résultats montrent que les taux de cortisol augmentent significativement pendant la compétition, chez le cheval (de 200% à 360%) et chez le cavalier (de 140% à 230%). Les meilleures performances sont réalisées par les cavaliers dont l’augmentation en cortisol est la plus faible et, de façon plus surprenante, par les chevaux dont l’augmentation en cortisol est la plus élevée. Le stress des deux partenaires semble donc exercer une influence opposée sur leurs performances en compétition, positive dans le cas du cheval mais négative chez le cavalier. Ces observations mériteraient d'être réalisées dans d'autres conditions de compétition. Nous nous sommes également intéressés aux liens potentiels entre traits de tempérament de l'animal, évalués par le propriétaire, niveaux de stress en compétition, et performances obtenues. Il en est sorti qu’une plus forte augmentation du cortisol est liée à une certaine excitation, plutôt qu'à de l'anxiété, et s’est retrouvée principalement chez des animaux curieux, motivés et actifs. Ce suivi du stress en compétition devrait permettre d’améliorer le bien-être du cheval, du cavalier et vraisemblablement aussi les performances réalisées par le couple.

Lors du suivi de chevaux hospitalisés, nous avons pu déterminer quels étaient les comportements associés au stress qui ont pour effet de diminuer la facilité avec laquelle la manipulation est réalisée. Nous avons également testé les liens entre une évaluation du tempérament par les propriétaires, par le personnel de la clinique et ces comportements associés au stress. Nous avons notamment observé un effet prédictif d’un test simple de pesée sur l’apparition de ces comportements. Ce test permettrait aux cliniciens d'anticiper d’éventuelles difficultés lors des examens et de prendre ainsi les mesures préventives ad hoc.

L’amélioration des techniques de mesure du stress et du tempérament du cheval dans le cadre d’une hospitalisation ou d’une compétition est essentielle aux études dans le domaine du bien-être du cheval domestique. L’utilisation de méthodes de mesure du stress dites physiologiques, comme l’utilisation de la salive pour doser le taux de cortisol, sont très utiles et sont d’autant plus fiables qu’elles sont conjointement utilisées avec des méthodes éthologiques.

Both in humans and in animals, stress is sometimes considered as useful for the accomplishment of certain tasks. But it might also have a negative influence on health, welfare or safety. We often impose on our domestic horses a lifestyle very different from their natural one. As soon as we interact with this animal, either during manipulations or in competition, we face him to various stressors. This stress can affect their health, their well-being as well as their sportive performances. Horses’ stress might also lead to a lack of safety for people handling them (horsemen, riders, breeders, veterinarian,...).

Stress can be assessed by various indirect ways. Among all responses possibly shown by horses submitted to a stressor, we mainly focused on behavioural responses and on a physiological response: changes in cortisol secretion.

Our first goal was to validate the use of saliva for free cortisol level determination. Secondly, we used this technique to assess stress level of both horses and riders during equestrian competitions. We compared riders’ and horses’ stress levels and we examined the potential relationship between the stress levels and the competition performances. The results showed that cortisol levels significantly increased during competition, both in horses and riders. The best performances were achieved by riders with the smallest increase in cortisol during competition. And, more surprisingly, the best performances were achieved by horses with highest cortisol increase. In this study, stress of both partners seems to have an opposite influence on their performances during competition: positive effects for horses (‘eustress’) but negative effects for riders (‘distress’). It would be interesting to test these measurements under other competition conditions. We also have tested the relationship between the horse’s temperament (scored by the owner), the stress levels in competition and the obtained performances. It came out that a higher increase in cortisol is more related to some ‘excitement’ rather than anxiety, and was mainly found in curious, motivated and active horses. This stress follow-up in competition should improve the welfare of the horse and his rider, and should probably also enhance performances achieved by the pair.

In clinical settings, we identified the stress-related behaviours, that use to lead to a low ‘easiness of manipulation’. We also tested the relationship between temperament assessed by the owners, by the clinic staff and the stress-related behaviours. More particularly, we observed a predictive effect of a simple test (weigh scale test) on the appearance of these stress-related behaviours. This test would allow clinicians to anticipate potential difficulties during examinations and to prevent deriving injuries.

Improving the stress measurement techniques and horses’ temperament assessment is essential for domestic horse welfare studies, as they occur in hospital, during competition, or in other stressful situations. Using physiological stress measurements, as salivary cortisol, is very useful and more reliable if they are used in conjunction with ethological methods.

Autre version : http://orbi.ulg.ac.be/bitstream/2268/103653/1/Th%C3%A8se%20compl%C3%A8te%20Marie%20Peeters.pdf
Fichiers :
Nom du fichier Taille Temps de chargement évalué (HH:MI:SS)
Modem 56K ADSL
[Public/Internet] TheseCompleteMariePeeters.pdf 4.88 Mb 00:11:36 00:00:26

Bien que le maximum ait été fait pour que les droits des ayants-droits soient respectés, si un de ceux-ci constatait qu'une oeuvre sur laquelle il a des droits a été utilisée dans BICTEL/e ULg sans son autorisation explicite, il est invité à prendre contact le plus rapidement possible avec la Direction du Réseau des Bibliothèques.


Parcourir BICTEL/e par Auteur|Département | Rechercher dans BICTEL/e


© Réseau des Bibliothèques de l'ULg, Grande traverse, 12 B37 4000 LIEGE